[Islam Medecine] [Islam Medecine] [Islam Medecine]

CABINET D'ETHIQUE

ESTHÉTIQUE




IMPRIMER
IMPRIMER

IMPRIMER
ENVOYER





Epilation

mercredi 20 mars 2002


DANS LA MEME RUBRIQUE :

Révolution dans le monde du maquillage
La chirurgie esthétique
Chirurgie esthétique des rides et de la poitrine
Secret de beauté




- L’épilation des aisselles et du pubis

- Fréquence de l’épilation

- L’épilation des sourcils

- L’épilation des jambes

- L’épilation de certaines parties du corps (poils de la poitrine, du dos et des pieds)

- L’épilation des aisselles et du pubis :

L'épilation des poils qui se trouvent sous les aisselles ou ceux du pubis sont des mesures d'hygiène qui nous ont été enseignées par le Prophète Mohammad (bénédiction et salut soient sur lui ) lui-même, et qui ont été énumérées comme faisant partie des pratiques conformes à la nature primordiale ("Fitrah") de l'homme.

Abû Hurayra (qu'Allah soit satisfait de lui) rapporte que le Prophète (psl) a dit :

"La fitra (la nature primordiale) comporte cinq éléments : la circoncision, le fait de se raser le pubis, de se couper les ongles, de s'épiler les aisselles et de se tailler la moustache. " (rapporté par Boukhari)

Dans un autre Hadith, ces actes ont été comptés parmi les "Sounnahs" (pratiques) des Messagers divins (sur eux la Paix). Dans ces deux cas, il n'est donc pas question de modifier un élément du corps dans un but purement esthétique : il s'agit au contraire de répondre à un besoin d'hygiène, mais aussi à rétablir (et non pas altérer) un trait de la "Fitrah", de la nature primordiale humaine.

- Les poils du pubis :

Dans al-Fateh, 10/342, al-Hafiz dit al-Nawawi a dit : « Par poils du pubis, on entend les poils qui poussent sur le pénis et autour de lui et les poils qui entourent le sexe féminin. »

Il est rapporté d’Aboul Abbas Ibn Saridj qu’il s’agit des poils qui poussent autour de l’anus. De tout cela se dégage qu’il est recommandé de raser tous les poils qui se trouvent dans la région des parties intimes. Si on parle de rasage, c’est pour ne citer que le cas le plus fréquent, mais il s’agit de les enlever par un moyen approprié.

Abou Shama dit : « Par poils du pubis, il faut entendre les poils qui poussent sous le ventre et sur le sexe et les cuisses... Il est recommandé d’enlever les poils du pubis et de l’anus. Ceux entourant ce dernier méritent davantage d’être enlevés parce qu’ils peuvent retenir des résidus d’excréments que l’on ne peut nettoyer qu’avec de l’eau et que l’usage de cailloux ne peut pas enlever entièrement. »

L’usage de la crème à raser, le déracinement et la coupe peuvent tenir lieu du rasage. Il a été posé à Ahmad la question de savoir si l’usage des ciseaux pouvait suffire et il a répondu : « Je l’espère » - Et le déracinement ? Lui a-t-on dit - « Qui ose le faire ? a-t-il répondu.

Ibn Daqiq al-id dit : « Pour les linguistes le terme « ana » désigne les poils qui poussent sur le sexe. On dit aussi : les poils qu’il abrite .. Ensuite il dit : C’est de quoi il s’agit dans les hadith. »

Abou Bakr Ibn al-Arabi dit : « Les poils du pubis méritent plus que les autres d’être enlevés puisqu’ils tendent à devenir dense et retenir les saletés. »

Ibn Daqiq al-id dit : « On dirait que celui qui recommande le rasage des poils qui poussent autour de l’anus, le fait par raisonnement analogique (en assimilant l’anus au pubis). »

- Fréquence de l‘épilation :

L’enlèvement des poils du pubis par le déracinement, l’usage d’une crème ou le rasage fait partie des pratiques naturelles fortement recommandées par l’Islam. Cependant aucune périodicité n’est établie à cet effet. Ahmad, Boukhari, Mouslim et les auteurs des Sunan ont rapporté que le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui ) a dit :

« Cinq choses font partie des pratiques naturelles : le rasage du pubis, la circoncision, la diminution de la moustache, l’enlèvement des poils de l’aisselle, et la coupe des ongles. »

Il a été rapporté de façon vérifiée qu’Anas (P.A.a) a dit :

« Une périodicité de 40 nuits nous a été fixée pour la diminution de la moustache, la coupe des ongles, l’enlèvement des poils des aisselles et le rasage des poils du pubis. » (Rapporté par Mouslim, Ibn Madja, Ahmad, at-Tarmidhi, an-Nassaï et Abou Dawoud)

Ils ont dit : « Le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui ) nous a fixé une périodicité de 40 nuits. »

- L’épilation des sourcils :

La coupe des sourcils, ou leur redressement par le rasage ou l’épilation que pratiquent certaines femmes de nos jours, sont interdits car ces opérations impliquent la modification de la création d’Allah et une obéissance à Satan dans son œuvre visant à tromper et à amener (les gens) à modifier la création d’Allah.

Allah Le Très Haut a dit :

« Certes, Allah ne pardonne pas qu'on Lui donne des associés. A part cela, Il pardonne à qui Il veut. Quiconque donne des associés à Allah s'égare, très loin dans l'égarement. Ce ne sont que des femelles qu'ils invoquent, en dehors de Lui. Et ce n'est qu'un diable rebelle qu'ils invoquent. » (Sourate 4, versets 116 et 117)

Selon un hadith cité dans le Sahih, Ibn Massoud (P.A.a) dit :

« Qu’Allah maudisse les tatoueuses et celles qui demandent à subir le tatouage ; les épileuses de poils et celles qui sollicitent leurs services ; les limeuses de dents et celles qui se font limer les dents car elles modifient la création d’Allah. »

Puis Ibn Massoud poursuit : « Je maudis en effet ceux maudits par le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui ) conformément aux enseignements du Livre d’Allah Le Puissant et Majestueux. » (Rapporté par Boukhari et Mouslim)

Il entendait se référer aux propos du Très Haut :

« Prenez ce que le Messager vous donne ; et ce qu'Il vous interdit, abstenez- vous en ; et craignez Allah car Allah est dur en punition. »

Par contre, si les poils des sourcils sont devenus beaucoup trop long et que la femme désire les couper légèrement afin de leur redonner une apparence plus naturelle, sans les amincir, selon certains savants, cela est permis. Cette opinion est celle retenue par quelques oulémas de l'école hambalite et c'est aussi celle de Hassan Basri r.a. (selon le rapport fait dans "Al Mdjmou'").

Mais il est à noter que cet avis ne fait pas l'unanimité entre les savants :

En effet, Imâm Ibné Djarîr Tabri r.a. ne la partage pas : il considère cette pratique comme interdite. L'auteur châféite de l'ouvrage "Al Madjmou'" avance pour sa part que cet acte est "Makroûh" (déconseillé). (Réf : "Al Moufassal" Volume 3 / Pages 386-388)

En ce qui concerne les poils qui poussent entre les sourcils, selon l'opinion de l'Imâm Ibné Djarîr Tabri r.a., il est interdit de les enlever en raison du Hadith cité ci-dessus.

Dr Abdoul Karîm Zaydân partage lui aussi cet avis. Mais il est rapporté de Cheikh Bin Bâz r.a. qu'il avait émis une "Fatwa" autorisant cela, car, selon lui, ces poils ne font pas partie des sourcils et ne sont donc pas concernés par l'interdiction mentionnée dans le Hadith.

- L’épilation des jambes  :

Il est permis d’enlever les poils des jambes. Quant aux opinions des écoles juridiques relatives au rasage des poils du corps tels que les poils des mains et des pieds, les Malékites ont déclaré que la femme est autorisée à enlever tout ce qui compromet sa beauté et à maintenir tout ce qui l’augmente. (L’Encyclopédie juridique, 18/100)

Cependant il est interdit à la femme de couper les poils qui poussent sur son visage, et cette interdiction s’aggrave en ce qui concerne les sourcils en raison de la menace proférée à cet égard.

- L’épilation de certaines parties du corps ( poils de la poitrine, du dos et des pieds)  :

La Charia classe les poils en trois catégories :

- des poils qu’il est recommandé d’enlever comme ceux du pubis et de l’aisselle ;

- des poils qu’il est recommandé de maintenir comme la barbe ;

- des poils qui ne font l’objet d’aucune recommandation tels que les poils des mains, des pieds, de la poitrine et du dos. Allah n’est pas oublieux car s’Il ne le voulait pas, Il aurait ordonné qu’on les enlève. Et si Allah le voulait, Il aurait ordonné qu’on les laisse. Aussi, pour ces derniers, on est libre de les enlever ou de les maintenir.

Les données proviennent des sites islam-qa et musulmane.com.



©2001 Islam-Medecine.org, Tous droits de reproduction et de publication sur le web réservés.
Les articles publiés sont signés et n'engagent que leur auteur. Les articles peuvent être imprimés et diffusés sous forme écrite dans un but non commercial.